Texte à méditer :  Les trois ivresses: se sentir homme sur une femme, plante sous le ciel, néant dans la musique.  
Nous connaître !

open

 ↑
Quoi Où Quand ?
 ↑
Connexion...
 Liste des membres Membres : 41

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 189190  
 ↑
Diaporama...

Commémoration du 11 Novembre 2008

 ↑
Nos vidéos...

fermer Autres

fermer Insolite

fermer Musique de Vignacourt

 ↑
Actualités
eCartes
Pensons à fêter les :
  • Quentin



 ↑
Nouvelles de ci... de là...
Ici on retrouve tout !


 ↑
Nos dossiers
 ↑
Le coin du webmaster
Webring
Musique - Signature rythmique

Signature rythmique

Dans le solfège, la signature rythmique indique le type et la durée des temps dans les mesures qui suivent. Appelée aussi chiffrage de la mesure ou nombres indicateurs, elle est généralement composée de deux nombres disposés l'un au-dessous de l'autre représentant une fraction.

Elle est placée après la clé et son armure. Si elle change en cours de morceau, elle est placée après une double barre de mesure, on parle alors de changement de chiffrage ou de changement de mesure.

Lorsque deux mesures différentes sont utilisées en alternance (régulière ou non), par exemple un 3/4 qui alterne avec un 4/4, on utilise parfois un double chiffrage au début (ici 3/4 et 4/4) afin d'alléger la partition.

Signification

Les deux nombres du chiffrage forment une fraction (sans la barre horizontale) dont l'unité de valeur est toujours la ronde. Le chiffrage 4/4 est parfois représenté par un « C », et le chiffrage 2/2 par un « C barré ».

On peut trouver un nombre seul, qui indique alors simplement le nombre de temps de la mesure.

Le chiffrage d'une mesure est toujours énoncé en commençant par le nombre supérieur. Par exemple, les chiffrages 3/4, 5/2 et 12/8, seront respectivement énoncés « trois quatre », « cinq deux » et « douze huit ».

Chiffrage traditionnel des mesures simples

Dans une mesure à temps simples (une mesure à temps binaires), la fraction du chiffrage prend en compte des valeurs égales à l'unité de temps.

Le numérateur de la fraction (nombre supérieur) indique le nombre de temps utilisés dans la mesure :

  • 2/4 signifie « une mesure à deux noires »,
  • 3/2, « une mesure à trois blanches »,
  • 6/8, « une mesure à six croches ».

Le dénominateur (nombre inférieur) indique l'unité de temps de la mesure, selon la convention suivante :

  • le nombre 1 représente la ronde ;
  • le nombre 2 représente la blanche (soit une demi-ronde) ;
  • le nombre 4 représente la noire (soit un quart de ronde) ;
  • le nombre 8 représente la croche (soit un huitième de ronde) ;
  • le nombre 16 représente la double croche (soit un seizième de ronde).

350px-YB0142_Mesures_simples.png

Chiffrage traditionnel des mesures composées

Dans une mesure à temps composés (une mesure à temps ternaires), la fraction du chiffrage prend en compte des valeurs égales au tiers du temps.

L'unité indiquée par le dénominateur vaut un tiers de temps et utilise la convention suivante :

  • le nombre 2 représente toujours la blanche ;
  • le nombre 4 représente la noire;
  • le nombre 8 représente la croche;
  • le nombre 16 représente la double croche.

Le nombre supérieur indique le nombre de tiers de temps définis ci-dessus pour donner la valeur d'une mesure entière (c'est donc toujours un multiple de trois).

Chiffrage traditionnel des mesures composées

Chiffrage moderne

Les chiffrages traditionnels définis ci-dessus sont ambigus : un chiffrage 3/2 peut aussi bien indiquer une mesure simple qu'une mesure composée. Même s'il suffit de regarder les notes d'une mesure pour déterminer le type utilisé, un chiffrage plus rationnel existe mais reste peu courant.

Ce chiffrage est représenté par un seul nombre accompagné d'une petite figure de note placée indifféremment au-dessus ou au-dessous. Le chiffre donne le nombre de temps de la mesure, et la figure de note donne l'unité utilisée.

Chiffrage à numérateur multiple

Chiffrage à numérateur multiple

Un chiffrage à numérateur multiple est un chiffrage particulier dans lequel le numérateur est composé de plusieurs nombres représentant autant de durées différentes. Le dénominateur quant à lui indique une figure de note, comme dans le chiffrage habituel.

Ce chiffrage permet d'indiquer une mesure à temps inégaux, appelée parfois mesure asymétrique. Dans le chiffrage « 3+2 sur 8 », le numérateur « 3+2 » indique une mesure à deux temps inégaux : le premier temps est ternaire (unité de temps : la noire pointée), le second est binaire (unité de temps : la noire).

Lorsqu'on a affaire à une mesure asymétrique, la traditionnelle notion de tempo — battement régulier et égalité des temps — garde toujours son sens : c' est la valeur rythmique la plus courte qui sert de pulsation. Certains compositeurs tels que Béla Bartok ont utilisé ce type de structure rythmique dans leurs adaptations des musiques traditionnelles d'Europe centrale, mais les mesures asymétriques restent des cas exceptionnels en musique classique.

(Source: wikipedia.org - copyright les auteurs - article sous GFDL)

Navigation parmi les articles du dossier "" Précédent

Date de création : 18/03/2009 : 09:12
Dernière modification : 18/03/2009 : 09:12
Catégorie : Musique
Page lue 2638 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Nos partenaires
Le conseil général de la Somme
Site officiel de la commune de Vignacourt imasso.gif
^ Haut ^